.                       

 

Nos Espaces verts

Les jardins du Parc Montaigne sont de deux types : collectifs et privatifs.

Espaces Verts collectifs 

La conception en a été confiée à un architecte-paysagiste. Le responsable de la Commission des jardins au sein du Conseil Syndical est Martine DURANTHON. L'entreprise EDEN VERT nous livre les végétaux, réalise les travaux décidés et entretient l'ensemble.

Autrefois, les sols sur lesquels nous sommes étaient des marécages. Ils ont été totalement asséchés par 1.500 peupliers et des remblais divers. Les plus belles pelouses sont celles qui ont reçu de la terre végétale, les autres étant plus difficile à soigner. La résidence compte un bon millier d'arbres et arbustes, la tempête de fin Décembre 1999 en ayant détruit 220.

Lavoisier : La tempête du 25 Décembre ...

... a abattu (Ampère) ou endommagé ...

... 220 arbres et arbustes ! ELSPM

L'objectif des espaces collectifs est de disposer d'un ensemble fonctionnel, harmonieux, diversifié et résistant. 
La fonctionnalité sert les besoins de privauté, de protection et d'ombrage : il s'agit essentiellement des haies périphériques et près des aires de jeux, et des grands feuillus qui apportent leur ombre en été. 
L'harmonie pour le plaisir de chacun, résident qui profite de la vue depuis son salon ou sa cuisine, ou promeneur qui profite plus directement des allées et jardins. 
La diversité pour éviter toute forme de monotonie et assurer un environnement paysager au fil des saisons. 
La résistance, mais avec moins d'agressivité pour les infrastructures que les peupliers, pour faciliter l'entretien et survivre aux jeux des enfants, aux sécheresses et aux fortes pluies. 

Un vrai mur végétal (rue Descartes)

Ampère : ombrage, perspective et diversité

ELSPM : résistance et facilité d'entretien

Chaque perspective est un mélange d'arbres et d'arbustes, suffisamment éclaircis pour permettre la vue simultanée de plusieurs plans de végétaux et éviter les inconvénients de la compacité (ex. étouffement). L'allée Jean-Marie TESSIER est un exemple de réalisation réussie d'une suite de perspectives harmonieuses et qui respirent.

Allée JM Teissier en hiver ...

... et au printemps !

Gay-Lussac : perspective d'arbres en fleurs au printemps

Nous avons renoncé aux arbres à fruits qui sont régulièrement saccagés. Presque tous morts, ils ont été remplacés par des arbres à fleurs. Ainsi, à la Ratelle, les cerisiers à fruits par des pommiers à fleurs.
Les conifères sont également appréciés pour leur beauté et présentent l'avantage de grandir vite. On compte beaucoup les utiliser pour remplacer les victimes de la tempête. Ce sont également des Cupressus qui sont pressentis pour masquer les oeuvres vives des installations de la cogénération.
Le long des parkings, on a évité les arbres qui transpirent et sur lesquels viennent se poser les pigeons. On leur a préféré des photinias, arbustes qui ont la particularité de changer de couleurs au fil des saisons. 

Les conifères restent aussi imposants l'hiver (allée JMT)

En grandissant, ces cupressus cacheront les installations de la cogénération

Ces haies de photinias contribueront à améliorer l'aspect du parking central

Chaque square reçoit des massifs de fleurs variées (plus d'une dizaine de variétés), renouvelées chaque printemps et chaque automne.

Vous trouverez ici à la fois les arrangements les plus riches de la résidence et les espèces qui la composent afin que, à votre tour, vous enrichissiez vos visites de ces espaces qui ont reçu un soin particulier et des effets qu'ils présentent au fil des saisons.

Gay-Lussac : pareterre de fleurs au printemps

Entre 2 tontes, les petites marguerites poussent vite !

Fleurs sauvages et confières protègent les entrées des jardins privatifs Arago

Chaque square est différent. Sa végétation est organisée autour d'un "arbre repère" :

  • Gay Lussac : le copalme d'Amérique (Liquidamber Styraciflua) 
  • Palissy : le poirier ornemental (Pyrus Cal. Chanticleer)
  • Ampère : l'arbre aux 40 écus (Ginkco Biloba)
  • Arago : le chêne rouge d'Amérique (Quescus Rubra)
  • Papin : l'acacia de Constantinople (Albizzia Julibrissin)
  • Monge : le merisier ornemental (Prunus Avium Plena)
  • Lavoisier : le magnolia persistant (Magnolia Grandiflora)

L'ELSPM (Espace Roger MANCIOT) est l'une des plus belles réalisations parmi les grandes résidences, notamment grâce aux orangers du Mexique qui se trouvent près des tennis.

ELSPM : perspective doucement ombragée

ELSPM : aire de jeux

ELSPM : la végétation se marie bien avec la pataugeoire

 

Espaces Verts privatifs

La résidence compte près de 200 jardins privatifs autour de ses 55 immeubles. Ils servent à l'agrément de leurs occupants, mais également à la vue des résidents des étages qui profitent ainsi d'un supplément de végétation et, parfois, d'animation (éclairages de nuit, jets d'eau). Les résidents ont simplement l'obligation de procéder à la taille des haies, la plupart ayant entre 160 et 180 cm de haut.

Notre caméra a été légèrement indiscrète pour attirer votre attention sur quelques réalisations particulières :

Arbres, fleurs et mobilier de jardin au 7 Papin

Plus dense que moi, tu meurs : on ne voit plus l'immeuble au 6 Papin

Haie du 8 Monge : laurier, lierre, buis, etc.

     

      
parcmontaigne.com  :  le portail local des propriétaires et résidents du Parc Montaigne, à Fontenay le Fleury (Yvelines),  de leurs amis, commerçants et prestataires de services.  Adresser un mail au SCR Parc Montaigne.
Auteur : Patrick Bord. Copyright Patrick Bord 1999-2010.